Les 3 axes du projet

Une université nomade de la transition

Développer une nouvelle forme de compagnonnage, où les apprentissages se font par la rencontre, le faire et le voyage, dans un esprit d’entraide communautaire :

  • Permettre aux citoyens et notamment aux étudiants, jeunes adultes et personnes en reconversion, d’identifier sur les territoires des lieux, acteurs et initiatives en transition, en lien avec leurs centres d’intérêts personnels et professionnels.
  • Permettre à ces citoyens d’effectuer des séjours en immersion auprès de ces lieux / acteurs / initiatives, en vue d’apprendre et se former à leur contact, en mettant “la main à la pâte” dans un esprit analogue à celui du Woofing

Structurer une offre innovante de formations professionnalisantes, alliant :

  • Le développement de compétences pratiques via des séjours en immersion en mode compagnonnage / woofing / chantier participatif..
  • L’acquisition de savoirs théoriques complémentaires via le suivi et la validation de MOOCs notamment.

A terme, l’enjeu pourrait être de développer véritable université nomade de la transition.

Pour aller plus loin : Lire l’histoire d’Hugo sur les Chemins de la Transition

Un dispositif de formation B2B et P2P à destination des professionnels

Proposer aux entreprises, organisations et collectivités qui ont envie d’évoluer dans leurs pratiques, de s’inspirer des expériences développées par des précurseurs dans le domaine de la transition :

  • Identifier sur les territoires, des acteurs avant-gardistes dans leur domaine, sur un sujet, un métier ou une problématique précise, par ailleurs disposés à partager leur expérience, leurs échecs / réussites / bonnes pratiques en direction de leurs pairs.
  • Permettre aux professionnels désireux d’évoluer dans leurs pratiques d’effectuer des voyages apprenants auprès de ces pionniers.
  • Structurer un catalogue et des offres de voyages apprenants dédiés aux professionnels (B2B)

Une nouvelle offre écotouristique au cœur des territoires et de la transition

Relier différents lieux en transition relativement proches les uns des autres, pour faire émerger … des Chemins de la Transition.

  • Passer ainsi d’une somme de lieux isolés à un système de lieux reliés pouvant servir de support à des itinéraires de voyages éco-touristiques au sein des territoires et des écosystèmes en transition.
  • Identifier les lieux en transition susceptibles de rejoindre les Chemins.
  • Les relier par des itinéraires physiques, issus des chemins réalisés par les premiers voyageurs ainsi que par la mise à disposition d’un moteur de calcul d’itinéraires
  • Permettre à tou.te.s d’organiser des voyages sur les Chemins de la Transition.
  • Structurer une offre de voyages écotouristiques.

Ces chemins pourront générer de nouvelles activités (écotourisme notamment), de nouveaux flux, de nouvelles sources de revenus et ainsi appuyer le dynamisme des territoires.